Je sentais cet appel à peindre depuis longtemps, à ressortir mes pinceaux et mes couleurs depuis des mois voire des années… mais il m’a fallu beaucoup de temps et d’espace pour arriver à m’autoriser à retrouver le chemin de l’expression graphique et de la vibration colorée.

J’ai eu besoin de calme, de vide, de suivre un cheminement intérieur avec des transformations profondes dans ma vie et mon quotidien, dans mon évolution personnelle et ma sensibilité.

Aujourd’hui, ce temps incroyable et unique de confinement viral vécu au niveau planétaire où le rythme du monde est suspendu à un fil, je le vis comme un cadeau exceptionnel de la vie.

Avant cela, j’avais envie de peindre, mais je sentais que la peinture que je devais faire n’était plus celle que je faisais il y a des années. Même si mon âme avait toujours transmis par l’acte de création des énergies et messages d’autres fréquences, je savais devoir mettre cette capacité au service de quelque chose de plus grand, en conscience et en ouverture, dans un acte de peindre différent, sans savoir comment. J’étais au bord du plongeoir, les orteils fortement arrimés, sans oser me lancer…

Je recevais régulièrement des images fugaces, des impressions visuelles, auditives, des infos, des sensations, des idées subtilement éclairées, (et étonnement justes!), et pour garder une trace, j’ai posé sur le papier quelques croquis rapides, souvent la nuit, en ré-allumant la lumière de ma petite lampe pour gribouiller rapidement sur mon carnet posé à côté du lit, un dessin, une phrase, un graphisme… Je me disais:  » j’en ferai un tableau un jour, je le mettrai en forme avec des couleurs, un bon support, une belle plasticité… » mais je ne l’ai pas fait….

Il me semblait qu’ une fois passé l’instant de l’apparition de l’image dans mon esprit, la réalisation d’une œuvre « à postériori » n’était pas juste. Qu’il s’agissait de quelque chose d’inspiré mais de retravaillé, de cadré par un savoir artistique pour en faire quelque chose de plastiquement satisfaisant et qui rassurait ma raison, mes peurs…

Je suis chanceuse, j’ai beaucoup d’outils d’expression à ma disposition grâce à l’étude des beaux arts, la musique, la danse, le design, le massage, les arts énergétiques … et avec cette profusion à ma disposition, j’ai parfois du mal à savoir quel outil sortir au moment opportun.

Tous les modes d’expression sont justes, et ne sont que des moyens de canaliser des messages de nos âmes, des impressions de notre essence qui nous parle par tous les moyens possible, à chaque instant. Mais je suis en chemin, et j’apprends, j’explore, je questionne, je doute, pour manifester aussi parfois….

Aujourd’hui j’ai trouvé un fil d’or & arc en ciel, que je déroule comme une bobine et que j’explore avec délice et curiosité, sans savoir où il me mènera. Quel bonheur et quel souffle que cette liberté! Oui j’ai osé plonger…

J’ai envie de partager avec vous ces résultats d’instants fugaces, de vous faire découvrir quelques unes de ce que j’appelle des Empreintes d’Âmes, au fur et mesure de leurs créations, sans savoir où je vais, ni ce que je vais créer ni quand cela va s’arrêter, évoluer, s’amplifier…

Pour chacune je mettrai un petit texte de ce que je ressens ou vois, de ce qu’il s’est passé pendant la création, de ma demande préalable, ou pas….

Ces œuvres ne m’appartiennent plus une fois réalisées. Chacun d’entre vous qui posera son regard sur elles verra ce qui lui parle à lui / à elle. Il n’y pas de vrai, ni de faux, il n’y a que des réalités aussi nombreuses que d’êtres…

Avec bonheur de partager avec vous ces mondes colorés.

Amandine