Du feu et des cendres, des étincelles et du charbon, la lumière et l’obscurité.

Nouvelle peinture. Un besoin. Une demande. De mon Âme. De mes Corps. De mes esprits.

Confusion, Amour, tourner, mourir, renaitre, aimer, souffrir, des femmes, déesses, des hommes, sorciers, gardiens, ou demi dieux, Démons?

Mystérieux…. Oiseau, chauve souris, un homme à l’aura électrique….des coeurs…

La tête est confuse mais l’amour est là partout, il teinte tout ce qui est, il est nous, chaque pensée, chaque sensation, chaque expérience. Il est là à l’intérieur, caché, derrière, et partout, autour et dedans,… il est dans ses cheveux, dans son cœur, devant elle, et au cœur même du tourment.

Il faut juste le voir, arriver à poser son regard dessus, s’accrocher à lui, le prendre comme repère, ce petit point lumineux constant et omniprésent.

Je cherche des réponses et ce que je trouve est toujours cela: peu importe les tourments les questions, les doutes, les peurs, les démons, les ombres, les visages, les formes, les incarnations, les mouvements,… derrière tout cela, au cœur de tout cela, partout, se trouve la seule essence qui soit, cette merveille: l’Amour.